Aller au contenu
18 mars 2019

TPE-PME : Quel financement pour optimiser sa flotte ?

Comment bien choisir le financement d'un véhicule à usage professionnel ?
18 mars 2019

L’achat, la location avec option d’achat (LOA) et la location longue durée (LLD) sont 3 modes de financement auxquels les TPE et PME peuvent prétendre.

Dans le cadre d’un achat*, l’entreprise devient propriétaire de son véhicule, elle gère donc l’ensemble des tâches techniques et administratives. Les frais liés à l’usage du véhicule ne sont pas forfaitisés et parfois confiés à différents fournisseurs. Financièrement, l’entreprise doit également assumer les risques de frais non prévus et fiscalement, un achat de véhicule vient alourdir l’actif du bilan comptable.

[A savoir] : pour assurer un comparatif efficace, il est important d’identifier le coût de possession du véhicule acheté et son coût d’usage. C’est-à-dire l’ensemble des frais dépensés pour les postes entretien, réparation, pneumatiques, carburant, fiscalité et sinistralité sur une période donnée.

En devenant locataire, l’entreprise bénéficie d’un seul interlocuteur,  préserve sa capacité d’investissement et identifie facilement l’ensemble des coûts liés à l’usage d’un véhicule.

En LOA, l’entreprise est locataire du véhicule durant la durée du contrat et en devient « normalement » propriétaire à son échéance en contrepartie du paiement de l’option prévue à la signature du contrat. Certains coûts/services liés à l’usage du véhicule peuvent être intégrés au sein des loyers.

[A savoir] : en cas de non achat du véhicule en fin de contrat LOA : le montant de l’option d’achat étant souvent inférieur au prix du marché des véhicules d’occasion, la somme des loyers, relatifs au financement, payés durant le contrat, est souvent supérieure à celle payée dans le cadre d’un contrat LLD.

En choisissant la LLD, le client n’a pas à se soucier des risques liés au véhicule, à son utilisation : dépréciation, coûts de maintenance, assistance, sinistralité… Ce qui est un réel gain de temps.
Les dépenses liées à l’usage peuvent être intégralement forfaitisées dans un loyer mensuel, ce qui offre une maîtrise précise du budget.
En fonction de son budget, l’entreprise peut alors accorder ses choix selon les besoins de mobilité de ses utilisateurs et l’image qu’elle souhaite véhiculer au travers de sa flotte tant auprès de ses collaborateurs que de ses clients

En fin de contrat, la voiture est restituée au loueur, l’entreprise n’a pas à se préoccuper de la revente du véhicule. (L’achat du véhicule par le locataire n’est pas possible dans le cadre de la LLD. Mais le conducteur quant à lui peut demander à racheter le véhicule à titre personnel).